Tout savoir sur le vin rosé ED Blog VinsRosés 220720201
  par

Tout savoir sur le vin rosé

L’été est là, accompagné de ses barbecues et de ses apéros en plein air.

Afin d’accompagner vos grillades, salades et barbecue, houra met en avant sa gamme de vins rosés, parfait pour les beaux jours !

La petite histoire du vin rosé

Le vin rosé est considéré comme le plus ancien de tous les vins. La Provence est la première région à avoir produit ce type de vin. Les premières vignes provinciales ont été implantées par les grecs qui ont fondé Marseille.

Comment obtient-on un vin rosé ?

Comme son nom l’indique, un vin rosé est de couleur rose. C’est ce qui le caractérise.

Pour obtenir cette coloration, il faut extraire les pigments colorants du raisin en le pressant. Ce principe est le même pour le vin rouge mais la couleur va dépendre du temps de macération lorsque le jus issu de la pulpe du raisin sera en contact avec la peau du cépage (variété de vigne utilisée). Contrairement au vin rouge, le vin rosé ne possède pas de tannin car son temps de macération est trop court pour permettre l’extraction.

Info utile : Le principe de préparation du vin rosé est le même que pour le thé. Au début de l’infusion la couleur se diffuse et plus l’infusion est longue, plus le goût sera intense.

Les différentes teintes des vins rosés

Le vin rosé possède différentes nuances. La couleur des vins rosés est due aux pigments contenus dans la pellicule des baies de raisins noirs.

Il existe au total 10 nuances de vins rosés :

Gris pâle, rose-violet, pivoine, framboise, fraise, rose orangé, abricot, orangé, saumon et brique.

Les étapes pour déguster son rosé parfaitement !

Il faut savoir qu’une dégustation de vin se fait grâce aux sens et ce en 3 étapes distinctes : avec l’œil, le nez et la bouche.

1ère étape : l’œil

Ce que nous remarquons en 1er c’est sa couleur. Il est assez pâle mais si vous regardez bien, vous apercevrez différentes nuances : violacé, œil de perdrix, cerise, saumon et pelure d’oignon pour rester dans le vocabulaire des vins.

La couleur s’accentue vers des nuances jaunes en vieillissant. La robe rosée de notre vin joue donc selon son âge et son type d’extraction.

2ème étape : le nez

Comme dit précédemment, pour en avoir toutes les saveurs, le vin est à boire relativement jeune et issu d’une macération courte.

Il est important de sentir les parfums de son vin. Un vin rosé jeune sera beaucoup plus fruité avec des arômes de fruits frais comparé au rosé vieilli qui lui, sera plus sec.

Petit jeu entre ami(e)s : Essayez de sentir les arômes qui ressortent de votre vin et devinez s’il est jeune ou non (sans tricher bien évidemment !).

 

3ème étape : la bouche

La dernière étape et pas des moindres, l’étape gustative.

L’équilibre du vin rosé tourne autour de l’acidité et de l’onctuosité.

A quoi reconnaît-on un bon vin rosé au goût ?

  • S’il manque d’acidité alors il paraîtra trop lourd
  • Si son acidité est excessive alors il paraîtra trop « vert », c’est-à-dire trop jeune vendangés trop tôt, et aura tendance à manquer de sucre

Tout est donc une question d’équilibre. Votre vin rosé sera bon au goût si le côté onctueux compense l’acidité.

 

Les conditions de conservation des vins rosés

Lorsque vous avez débouché votre rosé, vous l’avez dégusté mais il en reste encore ? Première étape : rebouchez-le, à l’aide du bouchon d’origine ou d’un bouchon vide aide. Sachez que vous pouvez le consommer dans les 3 jours en le réservant au frais dans le réfrigérateur. Au-delà, votre vin s’oxydera au contact de l’air ce qui entraînera une diminution progressive des saveurs et de la fraîcheur.

Une sélection de vins de qualité

Le rendez-vous est pris chaque année pour apporter un peu de couleur à votre cave et préparer l’été et ses belles journées…

Synonyme de convivialité, de spontanéité et de simplicité, tout une palette de vins rosés vous accompagnera aussi bien lors de vos repas dans le jardin ou de vos apéritifs.

Une boutique de vins avec 25 nouveautés et 50 promos

Découvrez dès maintenant notre boutique dédiée pour vous sentir comme en Provence !

Un univers de vins hauts en couleur et qui donnent l’impression d’être en vacances.

Retrouvez toute une gamme de vins rosé secs, rosé sucrés, rosé pâles, rosé sombres, des rosé de fête et des rosés de gastronomie.

Les rosés chez houra

 

 

 

 

 

 

Les rosés chez houra

 

 

 

 

 

Le conseil de notre caviste :

Christophe, notre caviste, est un passionné. C’est l’un des anciens sommeliers du Fouquet’s et Chef sommelier de La Closerie des Lilas. N’hésitez pas à le contacter pour avoir des conseils personnalisés et découvrir les coulisses de notre cave.

Pour ce qui est de la conservation, il préconise de garder au frais votre vin rosé et de le servir frais entre 12° et 14°.

Variez les saveurs pour des instants de convivialité ! Bonne dégustation et n’oubliez pas d’en consommer avec modération.

 

Avec quoi consommer votre verre de rosé ?

La rédaction houra a sélectionné pour vous 2 recettes, idéales à assortir à son verre de vin rosé.

Rendez-vous sur « mes recettes en 1 clic » pour plus de recettes !

 

Moules MarinièresRecettes moules marinières

Plat

Pour 4 personne(s)

Temps de préparation : 10 minute(s)

Temps de cuisson : 5 minute(s)

Ingrédients :

  • 4 kg de moules
  • 2 échalotes
  • 4 branches de céleri
  • 25 g de beurre
  • 25 cl de vin blanc sec
  • sel
  • poivre

 

Commencez par bien nettoyer les moules et les laver.

Émincez les oignons et le céleri en petits dés.

Faites fondre du beurre dans une grande marmite.

Faites suer les oignons jusqu’à obtenir une belle couleur brune.

Ajoutez les moules, le céleri, une pincée de sel et de poivre.

Versez 25cl de vin blanc et laissez cuire à feu vif pendant 5 à 10 minutes, le temps que toutes les coquilles soient bien ouvertes… Retournez-les de temps en temps

Dégustez-les avec des bonnes frites maison.

 

Bonne dégustation !

 

Côtelettes d’agneau gratinées au parmesan et à la moutarde Recette ôtelettes d’agneau gratinées au parmesan et à la moutarde

 

Plat

Pour 4 personne(s)

Temps de préparation : 15 minute(s)

Temps de cuisson : 10 minute(s)

 

Ingrédients :

  • 12 côtes d’agneau
  • 1 c à s de moutarde de Dijon
  • 40g de parmesan râpé
  • 400g de pommes de terre
  • 340g d’asperges vertes parées
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Persil plat
  • 1 citron
  • Sel
  • Poivre

 

Préchauffez le gril du four.

Placez les côtelettes d’agneau assaisonnées sur une plaque de four huilée, puis faites-les griller pendant 3 minutes. Retournez-les, badigeonnez leur face non grillée de moutarde et saupoudrez de parmesan. Faites-les griller 2 minutes.

Faites cuire séparément à l’eau, à la vapeur ou au micro-ondes les pommes de terre et les asperges. Quand les pommes de terre sont tièdes, coupez-les en tranches épaisses. Remuez-les avec l’huile d’olive et le persil dans un grand saladier. Assaisonnez.

Servez les côtelettes avec les asperges, les pommes de terre et des quartiers de citron.

Tout va bien,


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.