houra s’associe à la Banque Alimentaire Blog banque alimentaire
  par

houra s’associe à la Banque Alimentaire

Une histoire de partage

Chaque année, la Collecte Nationale des Banques Alimentaires permet de récolter près de 11.500 tonnes de denrées alimentaires, soit l’équivalent de 25 millions de repas.

Le dernier week-end de novembre, à l’occasion de la grande Collecte Nationale, les Banques Alimentaires font appel à la générosité du grand public. 

 

Une collecte aussi en ligne, une grande première pour la Banque Alimentaire

Cette année, du 25 novembre au 8 décembre, houra s’engage auprès de la Banque Alimentaire afin de venir en aide aux populations dans le besoin. Comment participer ? Il vous suffit de sélectionner les articles que vous souhaitez donner dans la boutique dédiée « Banques Alimentaires » sur houra.fr. Les articles de cette boutique que vous ajoutez à votre panier seront réunis à l’association pour venir en aide à 2 millions de personnes.

Pour la première fois des dons pourront aussi êtres réalisés en ligne. Avant de faire votre don, la rédaction houra vous dit tout sur la Banque Alimentaire.

Lutter contre la précarité et le gaspillage : d’où vient la banque alimentaire ?

En 1984, face à la montée de la pauvreté, plusieurs associations caritatives se réunissent pour créer la première Banque Alimentaire française à Paris.

Aujourd’hui, en France, les Banques Alimentaires, départementales ou régionales, couvrent pratiquement la totalité du territoire. Elles collectent, gèrent et partagent des denrées alimentaires pour aider l’homme à se restaurer. Leur action se fonde sur la gratuité, la lutte contre le gaspillage, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat.

 

Un combat toujours d’actualité

  • 1984 : Création de la Banque Alimentaire de Paris Ile de France
  • 1986 : Création de la Fédération Européenne des Banques Alimentaires (FEBA)
  • 1987 : Mise en place du Programme Européen d’Aide aux Plus Démunis
  • Fin 1987 : 39 Banques Alimentaires en activité
  • 1990 : 1er Congrès national des Banques Alimentaires – « La nourriture et l’Homme »
  • 1993 : 60 Banques Alimentaires en activité 2003 : Lancement du programme Alimentation – Insertion pour développer les mesures d’accompagnement lors de la distribution d’aide alimentaire
  • 2006 : 4ème Congrès national des Banques Alimentaires – « Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer»
  • 2014 : Le Fonds Européen d’Aide aux Plus Démunis remplace le PEAD après 3 années de mobilisation commune
  • 2016 : Vote de la loi Garot sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, intégrant une convention de dons entre la grande distribution et les associations
  • 2018 : 79 Banques Alimentaires et 29 antennes en France – 388 Banques Alimentaires en Europe.

 

Que peut-on donner à la banque alimentaire en ligne sur houra ?

En ce début d’hiver ces denrées sont essentielles pour la banque alimentaire. Donnez des produits qui se conservent afin de ne pas risquer de voir les produits se périmer ou s’altérer avant leur distribution.

Voici quelques exemples : conserves de légumes (haricots verts, petits pois, carottes, champignons…), conserves de poisson (thon, sardines, maquereau…) conserves de viandes (raviolis, cassoulet, terrines, pâté…), féculents (pâtes, riz, semoule, lentilles…), huile (de tournesol, d’olive…), soupes en brique, sucre et farine, conserves de fruits (ananas, abricots, pêches, compotes…), petit déjeuner (thé, café, biscottes, céréales…), goûters (gâteaux secs, confiture, chocolat…)

 

A qui bénéficient les denrées collectées ?

Le réseau n’utilise pas en propre ces produits, mais les donne à quelques 5 400 associations et centres communaux d’action sociale des mairies, qui les distribuent ou en font des repas, à quelque 2 millions de personnes accueillies.

71 % des bénéficiaires de l’aide alimentaire disposent de moins de 1 000 € pour vivre, ce qui correspond grosso modo au seuil de pauvreté. En moyenne, les ressources des bénéficiaires se montent à 821 € par mois. Le plus souvent, leur situation financière s’est dégradée, à la suite d’une perte d’emploi ou d’une séparation. Majoritairement, ils vivent grâce à un minima social et aux allocations familiales.

 

Et le reste de l’année ?

Cette chaîne solidaire se poursuit tout au long de l’année. Outre la collecte de novembre, celles-ci proviennent de l’Europe et de l’Etat mais aussi de la ramasse quotidienne effectuée par les bénévoles auprès des agriculteurs, des industries agro-alimentaires et des invendus des grandes surfaces.

 

Agissons ensemble ! Pour contribuer à cette cause, houra a le plaisir d’offrir à la Banque Alimentaire les 100 premiers produits !

Merci par avance pour votre générosité !

Tout va bien,